Vols vers Fort-de-France

{{localize('accessibility.title')}}

Calendrier des vols vers Fort-de-France

Réserver des vols pour Fort-de-France, rien de plus facile avec Air Transat ! Au moment de planifier votre séjour, consultez le calendrier ci-dessous, car certains itinéraires varient selon les saisons.

À voir et à faire à Fort-de-France

 
  • À voir

    Le monument le plus remarquable de Fort-de-France est la Bibliothèque Schoelcher, une bibliothèque publique de style romanesque très élaboré. Nommée en l’honneur de Victor Schoelcher, qui a mené une bataille pour libérer les esclaves des Caraïbes au 19e siècle, elle a été construite en France pour l’Exposition universelle de 1889 à Paris, démantelée et envoyée en Martinique pour y être réassemblée.

    Des outils, des bijoux et des expositions racontent l’histoire du mode de vie des Caraïbes sur l’île, avant l’arrivée des Français (et de Christophe Colomb, avant eux), au Musée Départemental de la Martinique.

  • Gastronomie à Fort-de-France

    Sympathique et élégant, le restaurant La Baie est tenu par une Bretonne qui prépare de façon inventive toutes sortes de plats, des fruits de mer aux galettes (crêpes absolument savoureuses). Les invités qui s’assoient à l’extérieur sur la terrasse profitent de vues imprenables sur le parc et la mer.

    Les fins palais à la recherche d’un goût plus moderne sur l’île se rendent au restaurant contemporain La Plantation, dirigé par le chef Fréderic Apiou. Une ancienne et très charmante maison coloniale abrite le restaurant, situé à Le Lamentin, une localité près de Fort-de-France.

  • Sorties

    Souvent comparé au Central Park de New York, le parc La Savane de Fort-de-France est un lieu de verdure tropicale de 50 500 mètres carrés, avec fontaines et bancs ombragés. On y retrouve un attrait important, soit la statue de l’impératrice Joséphine qui tient dans ses mains un médaillon, dans lequel on voit le portrait de Napoléon. Pendant de nombreuses années, la tête de la statue a été enlevée pour punir les Martiniquais qui croyaient Joséphine responsable du retour de l’esclavage sur l’île, puisque, selon eux, elle voulait que la plantation de sa famille en tire profit.

    Les touristes et la population locale adorent le Marché aux épices de Fort-de-France, conçu par Henri Pick à la fin du 19e siècle. Les marchands portent des vêtements traditionnels pour vendre leurs montagnes d’épices colorées, d’herbes et de fleurs locales.