Mythes écossais, légendes irlandaises. Qui dit vrai?

Marie-Eve Vallieres Par Marie-Eve Vallieres / 23 août 2018

Mythes écossais, légendes irlandaises. Qui dit vrai?

Marie-Eve Vallieres Par Marie-Eve Vallieres

Que celui qui n’a jamais imaginé de petits bonhommes verts et barbus agrippant leur chaudron rempli d’or en apercevant un arc-en-ciel lève la main! De l’Écosse à l’Irlande, les mythes folkloriques issus de la tradition gaélique divertissent touristes et locaux depuis déjà plusieurs siècles — même si plusieurs rabat-joie expliquent davantage cet imaginaire hyperactif par l’omniprésence du scotch-whisky que par de réels événements. Ces deux contrées verdoyantes, marquées par leurs légendes respectives, possèdent effectivement un bassin exceptionnel de conteurs d’histoires dont le talent se transmet d’une génération à l’autre depuis des lunes. Phénomène naturel ou intervention mythique? Voici quelques grandes légendes provenant des quatre coins d’Écosse et d’Irlande.

Le monstre du Loch Ness, Écosse

Saviez-vous que plus de gens sont allés sur la lune qu’au fond du Loch Ness?

C’est que ce lac d’eau douce niché au creux des hautes terres écossaises, le plus volumineux de Grande-Bretagne, mesure 230 mètres de profondeur et possèderait même une mystérieuse crevasse de 271 mètres… une excellente planque pour Nessie, cette étrange créature lacustre que plusieurs plaisanciers jurent pourtant avoir vue, de leurs yeux vue.

Tantôt dinosaure, tantôt serpent de mer, Nessie fait partie du folklore écossais depuis l’ère romaine alors que les Pictes, tribu primitive des hautes terres fascinée par le règne animal, gravèrent cette obscure bête sous-marine à plusieurs endroits sans pour autant l’identifier. Ce n’est qu’au Moyen Âge que Saint Colomban, en pleine mission d’évangélisation des tribus celtiques, l’aurait aperçue émerger des eaux sombres du Loch Ness et dévorer un fermier. Il implora alors le pouvoir de Dieu, qui fit disparaître le monstre à tout jamais.

Enfin presque: les grands travaux routiers des années 1930 remuèrent à nouveau la quiétude de Nessie, qui n’hésita désormais plus à se montrer le bout du nez, faisant la une d’une douzaine de journaux de l’époque. Elle aurait été entrevue à plusieurs reprises depuis, mais, comme par hasard, jamais suffisamment longtemps pour être photographiée…

Lac Loch Ness, Écosse
Crédits photo: elRedferne

La chaussée des géants, Irlande du Nord

Exit la théorie de l’érosion et de l’activité volcanique : l’iconique Chaussée des Géants, connue à travers le monde pour ses 40 000 colonnes de basalte polygonales s’enfonçant graduellement dans la mer, au pied du plateau d’Antrim, n’a absolument rien de scientifique.

Ce serait plutôt les géants Finn McCool d’Irlande et Benandonner d’Écosse qui seraient responsables de cette anomalie géologique. Ceux-ci s’insultaient généreusement et prenaient plaisir à démolir la réputation de leur rival jusqu’à ce que l’Irlandais, piqué au vif, provoque l’Écossais en duel.

Mais la mer qui les séparait, impraticable et houleuse, posait un obstacle certain. McCool entreprit dès lors de construire une chaussée reliant l’Irlande à l’Écosse en jetant d’immenses pierres à l’eau, mais il s’arrêta net quand il aperçut la silhouette de son rival au loin… beaucoup plus imposante que la sienne ! Pris de panique, l’Irlandais rentra chez lui avec juste assez d’avance pour que sa femme le déguise en bébé. Le géant écossais, après avoir fracassé la porte, devint affolé à l’idée d’affronter le père de ce monstrueux « bébé » en duel et prit ses jambes à son cou, détruisant la chaussée au passage afin que l’abominable géant irlandais ne puisse jamais le retrouver.

Chaussée des Géants et sa montagne, Irlande
Crédits photo: Rachel Latour

La rivière Sligachan, Écosse

Il était une fois deux clans écossais rivaux qui, lassés des affrontements et souhaitant enterrer la hache de guerre à tout jamais, choisirent d’unir le plus bel homme de l’un des clans à la plus jolie femme de l’autre.

Le jour de la cérémonie venu, la mariée et son humble serviteur montèrent à cheval en direction de l’île de Skye afin de rencontrer l’heureux élu. Mais par malheur, à quelques minutes de leur arrivée, le cheval eut un malaise, et la mariée, autrefois glorifiée à travers toute l’Écosse pour sa grande beauté, atterrit en plein visage sur un pont de pierre.

Défigurée mais terrifiée à l’idée de décevoir le chef de son clan, elle cacha son visage ensanglanté sous un voile dans l’espoir que le futur marié n’y verrait que du feu. Ce plan, évidemment, échoua. Furieux, il attaqua sauvagement la mariée, son serviteur et leur cheval, les poussant en bas du pont Sligachan et les laissant à une mort certaine. Ils hurlèrent de douleur, isolés du reste du monde, mais personne ne vint à leur secours… personne, hormis des fées.

Celles-ci, interpelées par les cris de détresse, chantèrent les louanges rajeunissantes et guérissantes des eaux de l’île de Skye, les invitant à s’immerger le visage dans la rivière Sligachan pendant sept secondes entières. La femme, son serviteur et leur cheval, bien que sceptiques, obéirent sans tarder et furent immédiatement guéris. Ce n’est qu’à ce moment que la femme et son serviteur réalisèrent l’amour qu’ils se portaient mutuellement. Remontant sur leur fidèle cheval, ils partirent au large, en quête d’une nouvelle vie. Ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants.

La rivière et son pont de pierre sont, encore aujourd’hui, l’un des principaux attraits touristiques de l’île de Skye. Les guides locaux racontent cette histoire avec enthousiasme et n’hésitent pas à profiter des mysté- rieuses vertus de cette eau glacée, invitant les visiteurs les plus courageux — cette prouesse demande tout de même un certain niveau d’agilité si l’on veut éviter une baignade habillée — à faire de même.

Rivière Sligachan, Écosse
Crédits photo: Herbert Frank

Le Leprechaun, Irlande

Malicieux, avare, bougon, joueur de mauvais tours: le leprechaun, malgré son importance au sein du folklore irlandais, a pourtant bien mauvaise presse. La légende veut que les leprechauns soient le fruit de l’union entre un humain et un esprit maléfique. Or, n’ayant pas suffisamment de similitudes pour être désignés comme l’un ou comme l’autre, ils vivent en solitaire dans un monde parallèle.

Leprechauns, Ireland's tale and legend
Crédits photo: Craig

Ces petits bonhommes au chapeau vert sont souvent dépeints comme étant trapus et portant fièrement une longue barbe au hâle orangé, surgissant des buissons quand bon leur semble. De plus, il ne sont jamais vus sans leur dudeen, une pipe en argile dont s’échappent de mysté- rieuses arômes nauséabondes. Asociaux et continuellement de mauvaise humeur, les leprechauns se méfient vivement des humains et n’hésitent pas à leur faire boire du whisky fait maison, sachant pertinemment que ces derniers ne tiendront pas le coup. Les espiègles lutins en profitent ainsi pour leur voler quelques pièces de monnaie qu’ils s’empresseront de mettre en sécurité dans les marmites d’or situées aux pieds des arcs-en-ciel, qu’eux seuls savent localiser.

Quoiqu’il arrive, ne quittez jamais un leprechaun des yeux: celui-ci se dérobera en un quart de seconde, et ce, même si vous le tenez fermement entre vos doigts. Vous pourrez alors lui demander trois vœux en échange de sa liberté, qu’il vous accordera, ou pas, selon son humeur…

Quelle que soit votre prochaine destination dans les îles britanniques, vous vous retrouverez certainement, vous aussi, captivés par les mots de conteurs passionnés et la tête pleine de personnages mythiques. Tant en Irlande qu’en Écosse, ces histoires imagées sauront rehausser votre séjour et laisser un souvenir indélébile dans votre mémoire… seulement si, bien sûr, Nessie vous laisse repartir!

Les propos et contributions sur le présent blogue n’engagent que leurs auteurs. Les recommandations, les intentions ou les opinions exprimées ne sont pas nécessairement celles de Transat A.T. Inc. ou de ses compagnies affiliées. Voir les Conditions d’utilisation du site Web d’Air Transat.

Vous aimeriez aussi

Découvertes

Le tour du monde en 21 ans

Article par Lexie Alford originalement publié dans l’édition de novembre-avril 2019-2020 du magazine à bord Atmosphere. Lisez la plus récente édition ici...

#Activités, #Atmosphere, #CostaRica, #Découvertes, #Europe, #Mexique, #Sud, #Suisse, #TipsandTricks, #Trucsetastuces

Boire et manger Découvertes Voyager en famille

Activités d’automne à Montréal

Par Mayssam Samaha

L'été est glorieux à Montréal, mais certains pourraient dire que l'automne est vraiment le moment où la ville brille de mille feus. La...

#Activités, #Amériquedunord, #Artsandculture, #Boireetmanger, #Canada, #Voyagerenfamille

Arts et culture Boire et manger Découvertes

Que faire pour un voyage parfait à Puerto Vallarta et Riviera Nayarit?

Destinations coups de cœur de la côte Pacifique, Puerto Vallarta et Riviera Nayarit – où plages intactes de sable doré, eaux azur et for...

#Activités, #Artsetculture, #Boireetmanger, #Découvertes, #Mexique

Découvertes

Comment planifier un road trip à l’étranger

Par Les (Z)imparfaites

Partir sur la route procure un sentiment de liberté intense! Encore plus lorsqu’on a la chance de découvrir un nouveau pays de cette...

#Activités, #Découvertes, #Trucsetastuces

Arts et culture Boire et manger

Top activités à faire à Porto

Par Sébastien & Laura

Porto est une destination qui monte et quand on la visite on comprend vite pourquoi. Cette ville mêle habilement des univers différents. Le...

#Activités, #Artsandculture, #Boireetmanger, #Portugal

Arts et culture Découvertes

Belfast : ville multicolore à découvrir en Irlande du Nord

Par Jennifer Doré Dallas

Capitale de l’Irlande du Nord, la charmante Belfast connaît un remarquable renouveau depuis l’instauration du processus de paix. Sur l’île d...

#Activités, #Artsandculture, #Découvertes, #Irlande

Inspirez-vous pour votre prochaine #ExperienceTransat

Chargement