Lune de miel en Martinique

Florence K Par Florence K / 31 mai 2019

Lune de miel en Martinique

Florence K Par Florence K

La Martinique rime avec forêts tropicales, plages paradisiaques de sable blanc ou noir, charmants villages bordant la mer, randonnées en montagnes, ascension volcanique, eau turquoise des anses, criques de pêcheurs, colombos de porc, poulet au curry, lambi et accras, ti-punch et rhum-banane, couchers de soleil sur la mer des Caraïbes… tout s’y prête à merveille en faire la destination idéale d’une lune de miel.

Situé au sud de la Dominique et au nord de Ste-Lucie, logé au cœur de la mer des Caraïbes, ce département français propose le meilleur de tous les mondes aux nouveaux mariés qui cherchent à célébrer leur amour dans un décor de rêve aux mille et une facettes.

UN TOUR DE L’ÎLE ET DE SES PLUS BELLES PLAGES

Pour les amoureux qui ne cherchent qu’à lire, couchés côte-à-côte sur le sable doux, les plages martiniquaises se démarquent les unes des autres par la vue qu’elles offrent sur le relief de l’île, la couleur de ses fonds marins, les petits bars et cafés qui la bordent, son état sauvage ou sa proximité des villes et villages.

Tout au nord de la Martinique, au pied du Mont Pelée, se trouve l’anse Couleuvre, une crique minuscule cernée de rochers dont l’eau est d’une transparence absolue. Une petite grotte s’y cache au creux d’une falaise et il est possible de s’y abriter le temps de laisser flotter son imagination ou de méditer, le regard posé sur l’horizon. Il s’agit d’ailleurs de la dernière plage accessible par voie terrestre vers le Nord dans cette région de l’île.

Anse Couleuvre, Martinique
Crédits photo: Florence Khoriaty Riley

Puis, en descendant vers le sud, on s’arrêtera un moment à la ville de St-Pierre, ancienne capitale de la Martinique autrefois surnommée le Petit Paris jusqu’à ce qu’elle ne soit détruite en 1902 par l’éruption volcanique du Mont Pelée (catastrophe qui a fait plus de 30 000 morts). Mais pas la peine de s’en faire, l’activité du volcan est étroitement surveillée et celui-ci dort tranquille en ce moment. Il est fort agréable de marcher dans St-Pierre, de flâner à son marché où épices, viande, légumes, fruits et noix de coco se côtoient dans un arc-en-ciel de couleurs. Chaque bourg de la côte a sa petite église, ses cafés, ses restaurants, et les estomacs affamés tout comme les férus d’histoire y trouveront leur compte.

Marché St-Pierre, Martinique
Crédits photo: Florence Khoriaty Riley

Puis, toujours en longeant la côte vers le sud, on rencontre la vaste plage du Carbet, bien cachée derrière la route N1, un lieu ultime de détente, avec un resto-bar nommé « Le Petit Bonhomme » où les plats locaux sont faits avec les produits du jour.

En continuant sa route vers Fort-de-France, on croise Bellefontaine, un petit village de pêcheurs dont plusieurs d’entre eux vendent leur prise du jour sur le bord de la route. Le balaou, ou aiguillette, un petit poisson délicieux qui se déguste frit comme un maïs, s’y trouve en abondance et ne coûte presque rien.

Toujours en roulant Nord-Sud vers la capitale, la splendeur du coucher de soleil s’observe dans les hauteurs de l’anse Marigot. On peut aussi s’offrir une marche à Schoelcher, où un parc rempli d’enfants et de sportifs longe la mer. On commence la soirée avec un petit-punch près sous les cloches de l’Église, les pieds dans l’eau, sous les dernières teintes d’un ciel rosé.

Couché de soleil à Anse Marigot, Martinique
Crédits photo: Florence Khoriaty Riley

Pour conserver le côté romantique du voyage de noces, on ne s’attarde pas à Fort-de-France, capitale remplie de McDonalds, de petites autoroutes qui s’entrecroisent, de centres commerciaux et de coins un peu moins recommandables aux alentours du port. On s’avance toujours plutôt vers le Sud, toujours sur la côte des Antilles, et on prend le temps de s’arrêter à l’Anse Dufour et à l’Anse Noire, deux petites plages chaleureuses où on rêve peut-être du jour où l’on y emmènera sa famille ou ses amis. Des bateaux de pêcheurs colorés sont échoués sur le sable, rehaussant les couleurs des paysages, et pour ceux qui ouvrent leurs yeux dans l’eau, il y a de fortes probabilités de rencontrer une tortue marine géante. On reprend la route et on s’arrête à la Grande Anse d’Arlet le temps de déguster un poulet au curry au restaurant de plage « Ti-Payot » et on se trempe encore une fois les pieds dans l’eau en claire en terminant son café.

Anse Darlet, Martinique
Crédits photo: Florence Khoriaty Riley

On descend toujours et on prend une pause à la Plage des Salines, plus touristique et assez bondée, mais d’où on a une vue imprenable sur « la femme couchée » une série de montagnes et de collines dont la forme taillée à l’horizon correspond exactement à son nom.

Les plages du Sud de l’île n’ont rien à envier à la côte Caribéenne. Les amoureux auront le souffle coupé à Ste-Anne par l’Anse Michel, sous les cocotiers géants, avant de s’avancer dans une eau d’un bleu clair et pâle qui s’étend à l’infini. On y accède en marchant quelques minutes entre un petit lagon et de hautes branches d’arbres, ce qui donne l’impression de se rendre à une plage secrète. Quand vient le temps de la fringale, on profite du restaurant « Le cocotier » , dont les tables sont installées dans le sable, un peu en retrait de la plage, sous les palmiers et les cocotiers. Encore une fois, les produits locaux et leurs sauces sauront satisfaire tous les appétits.

Plage à Anse Michel, Martinique
Crédits photo: Florence Khoriaty Riley

Poursuivre sa route ensuite vers le Nord sur la côte Atlantique, de l’autre côté de l’île, nous mènera à la presqu’Île de La Caravelle et Tartane. On y continue sa route jusqu’à ce que les voitures ne passent plus. On se stationne alors et l’on profitera avec beaucoup de plaisir de l’une des randonnées proposées, qu’elle nous mène vers la Baie du Trésor (attention aux oursins!), les ruines du Château Dubuc ou bien au plus vieux phare de l’île, situé sur un point élevé avec une vue imprenable sur le Mont Pelée, et par temps clair sur la Dominique. Pour se rafraîchir après l’effort, on plonge encore une fois dans l’eau à l’Anse l’Étang, et on flotte en regardant le volcan au loin.

Presqu'île Caravelle, Martinique
Crédits photo: Florence Khoriaty Riley

MARTINIQUE ENTRE CIEL ET TERRE

On roule ensuite vers l’intérieur des Terres et ses hautes collines afin de visiter l’Habitation Clément, ancienne plantation de cannes à sucre dédiées à la distillerie, de même que sa chais de vieillissement encore active de rhum agricole. On y marche à travers le Jardin des sculptures avec ses installations et ses œuvres d’art bien pensées et en harmonie totale avec le paysage. On y visite la mécanique de la distillerie, la maison où a eu lieu la rencontre historique de 1993 entre George Bush et François Mitterand pour régler le sort de la Guerre du Golfe, et on revit l’époque coloniale dans la maison créole qui surplombe la plantation, le temps d’une réflexion nécessaire sur l’époque de l’esclavage. On termine en dégustant les différentes sortes de rhum agricole martiniquais, très différent du rhum industriel des autres pays producteurs et on reprend la route pour se poser en montagne au Jardin du Balata, situé dans un haut-relief de l’île.

Jardin des Sculptures des Habitations Clément, Martinique
Crédits photo: Florence Khoriaty Riley

Et c’est là que le bonheur d’une vie à deux se concrétise, main dans la main, les cinq sens éveillés par les parfums se dégageant des fleurs et de la forêt tropicale, la vue des couleurs végétales, des montagnes et de la mer, du vert et du bleu, le doux bruissement du vent dans les arbres, le chant des oiseaux, le battement des ailes des colibris, les feuilles et des tiges qui effleurent notre peau sur les sentiers, et le goût du café et des arachides pralinées que l’on se permettra après ce moment magique.

En continuant notre chemin (fort sinueux d’ailleurs, avis aux cœurs sensibles et aux estomacs fragiles) par les montagnes pour revenir à St-Pierre, T out près du fort St-Denis, on découvre l’entrée d’une randonnée qui se creuse dans les collines, près du sommet de l’un des deux pitons. Surtout, on profite d’un moment d’arrêt dans le temps pour se rafraîchir et se baigner dans les bassins d’une cascade d’eau de montagne dont on s’imbibe le visage avec plaisir.

La boucle se termine en redescendant vers St-Pierre où les nouveaux mariés soupireront de joie après avoir vue ce que la Martinique a de plus beau à offrir.

BLEU ET VERT MARTINIQUE

Pour ceux qui ont eu envie pour leur voyage de noces de plus que la traditionnelle semaine dans un tout-inclus, mais qui ont besoin de se reposer loin des circuits européens ou pour ceux qui ne peuvent partir plus de quelques jours et qui veulent éviter un décalage horaire perturbant, la Martinique est idéale. Le bleu ciel, le bleu mer, le vert forêt et le rose des couchers de soleil s’y côtoient à merveille. L’île aux mille et un trésors sera d’écrin parfait à une nouvelle union et garnira le coffre aux trésors des amoureux de souvenirs mémorables pour leurs vieux jours.

PETITS CONSEILS

-La location d’une voiture est recommandée. Il y a des autobus mais afin d’avoir plus de liberté de mouvement, il est mieux de se déplacer par ses propres moyens.

-Laisser le volant à celui qui a facilement mal au cœur. Les routes tournent sans arrêt et sont parsemées de rond-point (Nous n’avons vu qu’un seul feu de circulation de tout le voyage.

-Entre décembre et avril, préférer la Côte caribéenne à la côte Atlantique afin d’éviter les Sargasses, à moins de choisir une anse où elles ne pénètrent pas.

-Pour les capitaines aguerris, ça vaut la peine de louer un bateau pour voir la côte depuis la mer et profiter de plages sinon inaccessibles.

-Le rhum dans les boissons est abondant et un peu traître! La modération est de mise.
-Le service dans beaucoup des restaurants est au rythme de l’île, très relax, presque trop lent, ce qui peut être parfait lors des soirées que l’on veut voir s’étirer. Mais Si l’on cherche à maximiser notre temps, on peut s’arrêter à l’une des nombreuses boulangeries de l’île et s’acheter d’excellents sandwiches au hareng ou à la morue salée.

-Il est agréable de profiter de sa lune de miel sur l’île pour s’allouer un moment sans « data cellulaire » ne se connectant que le soir ou le matin au wifi, il y a trop de beauté à voir pour être sans arrêt dérangé par des courriels ou des textos. De plus, la plupart des cafés et restaurants offrent le wifi gratuit.

-On peut se louer une maison ou un appartement dans plus d’un endroit afin de mieux profiter des différents endroits de l’île.

CARNET D’ADRESSE :

À l’Anse d’Arlet :
Restaurant et centre de plongée Ti-payot’ : 1 Allée des Raisiniers, Les Anses-d'Arlet, Martinique

À la plage du Carbet:
Restaurant Le petibonum
Au Marin :
Restaurant « L’annexe » près de la marina : 646 Lotissement Mondesir, Le Marin, Martinique
À l’Anse Michel :
Restaurant Le Cocotier 
Le jardin Balata
L’habitation Clément

Passez une lune de miel mémorable en Martinique, réservez vos billets d’avion avec Air Transat.

Crédits photo de couverture: Florence Khoriaty Riley

Les propos et contributions sur le présent blogue n’engagent que leurs auteurs. Les recommandations, les intentions ou les opinions exprimées ne sont pas nécessairement celles de Transat A.T. inc. ou de ses compagnies affiliées. Voir les Conditions d’utilisation du site Web d’Air Transat

Vous aimeriez aussi

Boire et mangerDécouvertesVoyager en famille

Activités d’automne à Montréal

Par Mayssam Samaha

L'été est glorieux à Montréal, mais certains pourraient dire que l'automne est vraiment le moment où la ville brille de mille feus. La...

#Activités, #Amériquedunord, #Artsandculture, #Boireetmanger, #Canada, #Voyagerenfamille

Arts et cultureBoire et mangerDécouvertes

Que faire pour un voyage parfait à Puerto Vallarta et Riviera Nayarit?

Destinations coups de cœur de la côte Pacifique, Puerto Vallarta et Riviera Nayarit – où plages intactes de sable doré, eaux azur et for...

#Activités, #Artsetculture, #Boireetmanger, #Découvertes, #Mexique

À BordEn vogue

Les essentiels du parfait carry on 

Par Catherine Maisonneuve

La tendance de voyager léger et réduire son volume de bagages fait de plus de plus d'adeptes. En plus de vous faire...

#ÀBord, #Envogue, #TipsandTricks, #Trucsetastuces

Découvertes

Comment planifier un road trip à l’étranger

Par Les (Z)imparfaites

Partir sur la route procure un sentiment de liberté intense! Encore plus lorsqu’on a la chance de découvrir un nouveau pays de cette...

#Activités, #Découvertes, #Trucsetastuces

Arts et culture

La réinvention d’Abigail

Article par Line Abrahamian originalement publié dans le magazine à bord Atmosphere. Lisez la plus récente édition ici.De reine de beauté haute comme trois...

#Artsetculture, #Atmosphere

Découvertes

Où voyager en septembre

Par Carolyne Parent

Voyager au bon endroit, au bon moment Bon climat, bonne ambiance... Vivez le meilleur de la destination qui vous fait rêver !Provence, France Ce...

#Découvertes, #Europe, #Sud, #TipsandTricks, #Trucsetastuces

Inspirez-vous pour votre prochaine #ExperienceTransat

Chargement