Calakmul, un site archéologique digne d’Indiana Jones

Avatar Par Rachel Latour / 04 avril 2016

Calakmul, un site archéologique digne d’Indiana Jones

Avatar Par Rachel Latour

Le Mexique! Ce pays d’Amérique du Nord qui est réputé pour ses magnifiques plages, ses succulents tacos, mais également pour ses pyramides de pierres grandioses, symboles d’une époque révolue.

C’est sur la péninsule du Yucatán  que nous retrouvons la majorité des vestiges précolombiens. Il serait faux de croire que les ruines précolombiennes du Yucatán se limitent à la populaire Chichen Itza et la magique Tulum. Bien qu’impressionnantes et intéressantes, elles peuvent sembler un peu trop aménagées et touristiques pour certains.

Calakmul : Une cité perdue au cœur de la jungle mexicaine

Calakmul, une cité perdue à la frontière guatémaltèque, offre une expérience unique. Situé au sud de la péninsule du Yucatán, à moins de 3h de voiture de Campeche, cet immense complexe est inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO. Ces vestiges millénaires ont été découverts par les archéologues en 1931 seulement !

Son environnement sauvage, son côté mystérieux, sa position isolée et difficilement accessible vous donnera l’impression d’être le premier à en découvrir son secret.

Tout en haut du temple Maya Calakmul
Crédits photo: Rachel Latour

Les Mayas sont parmi les plus anciennes civilisations d’Amérique et ce site est l’un des plus importants et imposants de leur époque. Il aurait connu son apogée lors de la période classique entre 542 et 695 de notre ère, avant d’être complètement abandonné au XVIe siècle, lorsque le centre du pouvoir s’est déplacé vers le nord de la péninsule. Étalé sur 100km2, dans les profondeurs de la forêt tropicale des Tierras Bajas, le site comprend plus de 6500 bâtiments ! Aujourd’hui, seulement quelques-uns sont accessibles aux touristes.

Vue sur la jungle du haut de Calakmul, temple Maya
Crédits photo: Rachel Latour

Les pyramides et bâtiments ne font qu’un avec la jungle épaisse environnante. Pour vous rendre sur le site, il vous faudra emprunter un embranchement de la route qui relie Escarcega à Chetumal. Comptez alors 1h30 en voiture sur un chemin difficile qui s’enfonce profondément dans la forêt. Ce passage, presque vierge de présence humaine, appartient aux animaux sauvages. Ne manquez pas l’occasion de les observer !

 

Nature entourant le site de Calakmul
Crédits photo: Rachel Latour

Il est facile de se perdre entre les ruines, car le site est très vaste. Des panneaux rappellent aux visiteurs les risques de tomber nez à nez avec de grands fauves.  Comme peu de gens visitent Calakmul, vous pourrez vivre un moment de connexion avec ces vestiges du passé. Un privilège de plus en plus rare de nos jours.

Des ruines mayas dans un état quasi naturel

Bien que le site Calakmul soit ouvert au public, les ruines sont encore dans un état quasi-naturel. Des arbres poussent d’ailleurs sur les parois des pyramides ! Grimper sur celles-ci vous offrira une vue panoramique sur la jungle sauvage qui vous entoure à des kilomètres à la ronde.

La pyramide principale est imposante. De sa base, il est impossible de la voir en entier et rejoindre son sommet est un défi sportif. De là-haut, vous prendrez conscience de l’immensité du site et penserez à coup sûr aux Mystérieuses Cités d’or. Vous vous sentirez comme Indiana Jones qui découvrirait pour la première fois un trésor perdu. Un rêve d’enfant qui se réalise !

Enfin, pour une visite réussie, suivez ces deux conseils :

  •         Remplissez bien votre réservoir à essence avant de vous engager sur cette route, vous ne croiserez pas de station service.
  •         Prévoyez de manger avant de vous rendre sur le site. Il n’y a rien sur place à consommer et la nourriture est interdite sur le site.

Il ne reste qu’à vous souhaiter une belle aventure !

Réservez votre vol pour Cancún dès maintenant avec Air transat. De là, vous pourrez louer une voiture et partir à la découverte de Calakmul.

Crédits photo de couverture: Rachel Latour

Les propos et contributions sur le présent blogue n’engagent que leurs auteurs. Les recommandations, les intentions ou les opinions exprimées ne sont pas nécessairement celles de Transat A.T. Inc. ou de ses compagnies affiliées. Voir les Conditions d’utilisation du site Web d’Air Transat.

Vous aimeriez aussi

11 accessoires de voyage absolument essentiels

Par Catherine Maisonneuve

Lorsqu’on voyage fréquemment, que ce soit pour le travail ou pour le plaisir, on développe au fil du temps des trucs et...

#Trucsetastuces

Découvertes

5 lieux « WOW » à photographier en Irlande et en Irlande du Nord

Par Marie-Julie Gagnon

La république d’Irlande, état indépendant depuis 1937, et l’Irlande du Nord, qui elle, fait partie du Royaume-Uni, recèlent toutes...

#Activités, #Découvertes, #Europe, #Irlande

Découvertes

7 sites historiques en Europe à ne pas manquer

Par Marie-Eve Vallieres

Ce n'est pas pour rien que beaucoup de gens en parlent comme du Vieux Continent: l'Europe est, en effet, jusqu'à présent marqu...

#Allemagne, #Angleterre, #Découvertes, #Europe, #France, #Grèce, #Irlande, #Italie, #Pays-Bas

Boire et manger

Portugal : 8 mets délicieux à manger à Lisbonne et où les trouver

Par Cedric Lizotte

Plusieurs considèrent le Portugal comme le secret culinaire le mieux gardé de toute l’Europe. Et quand nous nous souvenons avec nostalgie des ingr...

#Boireetmanger, #Europe, #Portugal

Arts et culture

La Fête des Morts : un moment pour célébrer la vie

Par Genevieve Weynerowski

La mort. Les Aztèques et les Mayas la vénéraient, alors que les Espagnols la redoutaient. Mais après que ces deux cultures...

#Artsetculture, #Mexique, #Sud

Arts et culture Boire et manger Découvertes

5 raisons de prévoir un long weekend à Toronto cette année

Par Catherine Maisonneuve

Souvent décrite comme le New York du Canada, Toronto est une vaste métropole multiculturelle qui d'abord connue comme une importante destination d...

#Amériquedunord, #Artsandculture, #Artsetculture, #Boireetmanger, #Canada, #Découvertes