5 coups de cœur culturels en Martinique

Carolyne Parent Par Carolyne Parent / 05 mai 2019

5 coups de cœur culturels en Martinique

Carolyne Parent Par Carolyne Parent

La plage, c’est extra, mais quand la destination est également riche en expériences nous rapprochant des gens du pays, c’est extra double ! Et voilà exactement ce que propose l’île aux fleurs, la Martinique.

L’Habitation Clément

En Martinique comme en Guadeloupe, le terme « habitation » réfère à une plantation de canne à sucre, qui comprenait aussi la demeure des maîtres, les cases des esclaves et la rhumerie. Fondé en 1883, le domaine Clément est conforme à ce modèle. L’ancienne distillerie a été reconvertie en centre d’interprétation. La maison et les cases peuvent êtres visitées. Un centre de dégustation nous permet d’apprécier le rhum agricole, qu’on ne trouve qu’aux Antilles françaises ou presque. (À découvrir : le monovariétal fait de canne bleue !) Mais ce n’est pas tout : le vaste site réunit aussi le jardin de sculptures et la galerie d’art contemporain de la Fondation Clément, et l’ensemble est carrément impressionnant !

Dégustation de rhum au Domaine Clément en Martinique
Crédit photo: Carolyne Parent

La Savane des esclaves

Au « village antan lontan », on raconte l’histoire des « travailleurs des plantations », au début des engagés appelés « 36 mois », puis carrément des captifs. Ceux-ci débarquent en Martinique, ainsi qu’en Guadeloupe, dès que la France met en place son industrie sucrière, fin XVIIe siècle. On explique donc le fonctionnement du fameux commerce triangulaire : la camelote embarquée à bord des navires dans les ports d’Angleterre, de France et du Portugal, échangée en Afrique contre des esclaves (2 kilos de perles de verre contre un homme), qui prenaient alors le large vers les Antilles. C’est une visite émouvante, mais… nécessaire, que complète une nouvelle section consacrée aux Amérindiens. À commander à la buvette, un jus de bissap (fleur d’hibiscus), trop bon !

Saint-Pierre

On l’appelle la Pompéi de la Caraïbe à juste titre : en 1902, la montagne Pelée fait éruption et détruit la capitale bourgeoise de l’île, qui s’étale à ses pieds. Tous les villageois périssent sauf… un prisonnier, protégé par son bunker. Il racontera par la suite que personne n’avait osé quitter Saint-Pierre en dépit des signes avant-coureurs d’éruption, car un préfet l’avait interdit pour cause d’élections imminentes ! Misère… Aujourd’hui, on peut voir les ruines de l’église du Fort et celles d’un théâtre tout en se baladant dans des rues bordées de jolies maisons aux volets colorés.

Cap 110°

En avril 1830, un bateau négrier jette l’ancre dans les parages dangereux d’anse Caffard (oui, avec deux « f »), près du village du Diamant. Il fera naufrage dans la nuit, entraînant dans la mort 46 esclaves enchaînés dans sa cale, ainsi que des marins. Pour rendre hommage aux victimes, 15 monumentales statues blanches (couleur des sépultures dans les Antilles) s’élèvent sur un promontoire face à la mer, formant un triangle qui évoquent le fameux commerce triangulaire décrit plus haut. Orientée au cap 110° parce qu’on présume que le navire provenait de la Guinée, l’œuvre du martiniquais Laurent Valère donne le frisson. Dans les environs, on ne rate pas le belvédère offrant un point de vue imprenable sur le Diamant, le fameux rocher où les Anglais ont hissé le drapeau blanc. Eh oui, la Martinique fut brièvement britannique !

Tambour et « trempage »

À Lakou A, à Gros-Morne, Renaud Bonard nous fait vivre une « journée traditionnelle » qui tourne autour d’un repas et du bèlè, un savant mélange de rythmes au tambour, de danses, de chants – et c’est nous qui faisons le spectacle ! Quant au « trempage » en question, il s’agit d’un plat traditionnel que nous préparons tous ensemble. Sur des feuilles de bananier étalées sur une longue table, on déchiquète du pain mouillé qu’on garnit ensuite de tranches de banane et d’avocat. Pendant ce temps mijote une sauce goûteuse au poisson (ou à la viande), qui nappera la préparation. Ne reste plus qu’à déguster le tout… avec les doigts !

Mets traditionnel, le Trempage, en Martinique
Crédit photo: Carolyne Parent

Visitez Air Transat pour y découvrir les vols vers la Martinique!

Crédit photo de couverture: Carolyne Parent

Les propos et contributions sur le présent blogue n’engagent que leurs auteurs. Les recommandations, les intentions ou les opinions exprimées ne sont pas nécessairement celles de Transat A.T. Inc. ou de ses compagnies affiliées. Voir les Conditions d’utilisation du site Web d’Air Transat.

Vous aimeriez aussi

Découvertes

Comment planifier un road trip à l’étranger

Par Les (Z)imparfaites

Partir sur la route procure un sentiment de liberté intense! Encore plus lorsqu’on a la chance de découvrir un nouveau pays de cette...

#Activités, #Découvertes, #Trucsetastuces

Arts et culture

La réinvention d’Abigail

Article par Line Abrahamian originalement publié dans le magazine à bord Atmosphere. Lisez la plus récente édition ici.De reine de beauté haute comme trois...

#Artsetculture, #Atmosphere

Découvertes

Où voyager en septembre

Par Carolyne Parent

Voyager au bon endroit, au bon moment Bon climat, bonne ambiance... Vivez le meilleur de la destination qui vous fait rêver !Provence, France Ce...

#Découvertes, #Europe, #Sud, #TipsandTricks, #Trucsetastuces

Découvertes

Les incontournables de la Nouvelle-Orléans

Par Rachel Latour

Bordant le fleuve Mississippi en Louisiane, dans le Sud-Est des États-Unis, La Nouvelle-Orléans est une ville aux multiples influences. Ancienne colonie...

#Découvertes, #États-Unis

Découvertes

48 h à Montréal — quoi faire lors d’un premier weekend dans la ville?

Par Beatrice Bernard-Poulin

Montréal est une ville qui mérite plus de 48 h, mais quoi voir si vous n’avez qu’un weekend lors de votre...

#Canada, #Découvertes

Arts et cultureDécouvertes

Que faire à Malaga

Par Manuelle Augereau

Située au sud de l’Espagne, sur la célèbre Costa del Sol, Málaga est devenue au fil des années une...

#Artsetculture, #Découvertes, #Espagne, #Europe

Inspirez-vous pour votre prochaine #ExperienceTransat

Chargement