1 active alert.
10 novembre, 2016 -

Le gouvernement du Canada a instauré une nouvelle exigence d’entrée au Canada, appelée Autorisation de voyage électronique (AVE), destinée aux ressortissants de pays exemptés de l’obligation de visa et qui entreront au Canada par voie aérienne. Les voyageurs exemptés de cette mesure seront les citoyens des États-Unis et les voyageurs munis d’un visa valide.

Avant de se rendre au Canada, les voyageurs admissibles devront demander une AVE en remplissant le formulaire en ligne sur Canada.ca/ave. Ce document sera exigé au moment du départ, et ce, avant de monter à bord de l’avion.

Cette autorisation est obligatoire depuis le 10 novembre 2016.

Les demandeurs d’une AVE doivent avoir un passeport valide, une adresse de courriel et une carte de crédit (7 $ CA) afin de remplir le formulaire en ligne ; l’autorisation sera normalement approuvée en quelques minutes.

Nous recommandons fortement aux voyageurs admissibles de faire leur demande d’AVE au moment de la réservation de leur billet d’avion et de vérifier le statut de leur demande sur le site officiel du Gouvernement du Canada à l’adresse suivante : Canada.ca/ave. Nous recommandons aussi aux passagers de se présenter aux comptoirs d’enregistrement au moins trois heures avant le départ prévu de leur vol.

À bord

Air Transat s’efforce d’offrir un environnement sûr et sécuritaire à bord de ses appareils et ce, tant pour vous et les autres passagers que pour les membres d’équipage. Dans cette section, nous décrivons les types de comportements qui sont considérés comme déplacés et les sanctions prévues par la loi à cet égard.

Toute personne qui enfreint la loi ou qui viole les droits d'autrui sera appréhendée par la police à l'atterrissage et passible d’une amende pouvant atteindre 100 000 $ CA ou d'une peine d'emprisonnement maximale de 5 ans, ou les deux.

En vertu du Code criminel du Canada et de la Loi sur l'aéronautique, il est illégal de mettre en danger les membres d'équipage et les autres passagers. L'équipage ne tolérera aucun écart de conduite à bord de l'appareil.

Exemples d'un écart de conduite :

  • harcèlement
  • violence verbale
  • violence physique
  • infractions sexuelles
  • comportement intimidant
  • ivresse et conduite déplacée
  • non-respect de l'interdiction de fumer
  • consommation de boissons alcoolisées apportées avec soi ou achetées à la boutique hors taxes
  • refus d'obéir aux directives de l'équipage
  • entrave à la sécurité de l'appareil

(Source : Transports Canada)

Cette page vous a-t-elle été utile ? Aucune connexion requise

Cliquez ici pour choisir « oui ».

Cliquez ici pour choisir « non ».

0 0
Raison :


Ce site utilise des cookies. En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez nos conditions générales et l’utilisation de cookies. En savoir plus ›
Cliquez ici pour fermer ce message.